Circus Magicus

Contorsion

Dessin de couverture pour cette nouvelle réalisé par Reya Art.

11/04/1997. Je viens de rentrer d’une super soirée ! Pourtant, j’y suis allé à reculons ! Franchement, quand les parents ont annoncés qu’on allait voir un cirque… Trop pas envie ! Une soirée pour les gosses, avec papa et maman, alors que j’ai déjà pas de potes au lycée vu qu’on vient d’arriver… Trop la honte ! Mais en fait c’était énorme !! On aurait dit un vieux cirque tout pourrave du siècle dernier ! Déjà on arrive, chapiteau noir et rouge, ça sentait le pop corn et la barbe à papa, y avait un type avec un singe sur l’épaule qui jouait de l’orgue de barbarie, des cracheurs de feu autour de nous. Avant que ça commence, on est allés voir la tente à coté du chapiteau, y avait le freak show. C’était génial ! Une vraie femme à barbe ! A vraie barbe !! Et un type hyper grand avec un justaucorps rouge qui tordait des barres de fer ! J’en ai touché une, y a pas de trucage ! Et y avait des siamoises aussi ! C’est un peu flippant. Bon les nains, j’en avais déjà vu mais ils avaient tous l’air trop cool ! Hyper marrants et tout ! Trop pas complexés !

Bon pis après y a eu le spectacle et là c’était super !! J’ai pas pu détacher mon regard de la piste tellement il se passait toujours des trucs trop énormes ! Y avaient des trapézistes de ouf ! Et la contorsionniste trop belle ! Et les jongleurs, ils ont carrément jonglés avec des sabres !! Le magicien il a découpé son assistante, elle a hurléééé comme une dingue c’était trop bon ! On s’est marrés ! Les clowns aussi étaient super pourtant j’aime pas trop ça ! Pis alors les animaux… La fille sur ses chevaux elle gère grave ! Et l’éléphant est hyper grand ! Et le tigre, super impressionnant ! Et la parade des dromadaires aussi c’était cool ! A la fin, du spectacle, les artistes venaient voir les spectateurs, y avait des chimpanzés habillés en tutu qui réclamaient du pop corn. Et une manouche qui lisait dans sa boule de cristal. Elle m’a dit que mon avenir serait sombre si j’empruntais la mauvaise voie ! J’y crois pas trop mais ça fout les boules quand même… Je vais me coucher, c’était super ! Il paraît qu’ils viennent chaque année, j’ai hâte d’être l’année prochaine !

11/04/1998. Ce soir y avait le cirque qui venait ! Ça faisait une semaine que je l’attendais pour y aller avec mes parents et les copains. C’était super ! A l’extérieur, ça sentait bon le sucre cuit et un mec jouait de l’orgue de barbarie. Son singe passait ensuite avec un petit chapeau pour réclamer une pièce. Sandrine a trouvé ça très mignon alors j’ai donné un franc. J’ai adoré les cracheurs de feu et les jongleurs qui nous accueillaient jusqu’au chapiteau, ça met tout de suite dans l’ambiance ! L’odeur du pétrole et la chaleur, c’est quand même classe !

On est allé voir le freak show avant que ça commence. La femme à barbe était super marrante ! Et il y a l’homme fort ! Il est capable de soulever des haltères chargés à deux-cents kilos ! J’ai essayé et c’est vraiment très lourd ! Y a pas de trucage ! Il y avait aussi des siamoises super sympas et des nains qui nous faisaient des vannes.

Bien sûr, le spectacle fut merveilleux ! C’était tellement bien que j’ai pas pu détacher mon regard de la piste ! Il y a eu des trapézistes incroyables ! Je me demande comment ils font pour ne pas avoir peur, ils sont à plus de dix mètres de haut quand même ! La fille a faillit tomber en plus ! La contorsionniste était superbe, à se plier dans tous les sens et les jongleurs aussi prennent des risques ! Ils ont jonglé avec des sabres quand même !! Et ils coupaient des ananas avant pour montrer qu’ils coupaient vraiment. J’en ai eu des frissons ! Mon préféré reste le magicien. Il a découpé son assistante qui a poussé un hurlement ! C’était très drôle ! Les clowns aussi nous ont bien amusé ! Curieux car en général, je trouve les clowns assez grotesques.

Il y a eu aussi les animaux ! La voltigeuse avec ses deux chevaux noirs est super gracieuse ! Je me demande comment elle peut tenir debout là dessus. Et le tigre il fait peur ! Un beau tigre blanc mais il a l’air féroce ! L’éléphant aussi, la grande classe, il me paraît tellement grand ! Les dromadaires étaient super beaux aussi avec leurs costumes rouges !

A la fin du spectacle, les artistes sont venus nous rencontrer, certains avaient des chimpanzés en tenues de soirée qui réclamaient du pop corn et des pièces. C’était très chaleureux ! La diseuse de bonne aventure m’a dit que je rencontrerai bientôt l’amour ! Je suis sûr qu’elle parlait de Sandrine ! Vivement l’année prochaine !

11/04/1999. Cette année, je suis allé au cirque avec Sandrine ! Les parents ont eu la décence de nous laisser seuls. Je pensais pouvoir me rapprocher d’elle tranquillement mais, j’ai été subjugué par le spectacle ! Déjà en arrivant, on est tout de suite dans l’ambiance, c’est fou, on a l’impression de reculer d’un siècle ! Ça sent les friandises et le son de l’orgue de barbarie envahit toute la place. Les cracheurs de feu nous attirent l’œil et la tente du freak show est sombre mais accueillante. La femme à barbe a un humour incroyable ! L’homme fort est fantastique ! Il arrive à casser des blocs de ciment super épais à coup de poing ! J’ai testé, c’est solide, il n’y a aucun trucage ! Il y a les sœurs siamoises qui se font prendre en photo avec tout le monde. Les nains se promènent au milieu des gens, ils ont des masques pour faire peur aux enfants et on rigole bien.

Le spectacle en lui même fut incroyable ! Ces trapézistes ont un talent fou ! Evoluer à cette hauteur c’est fou ! Et la jolie contorsionniste a un numéro vraiment beau, poétique et émouvant… Les jongleurs me donnent des frissons avec leurs sabres ! Ils sont vraiment tranchants ! Et le magicien est incroyable ! Il coupe son assistante en deux et elle fait semblant de hurler de douleur ! Ça marche à chaque fois ! Les clowns aussi m’ont fait rire ! Et j’ai même pas honte !

Les dresseurs aussi m’impressionnent ! Cette fille sur ses frisons… et le tigre ! Il a l’air tellement féroce et violent ! L’éléphant est vraiment majestueux et léger ! Surprenant pour un aussi gros animal. Et le défilé des dromadaires au salut donne un coté cocasse à tous ces artistes ! A la fin ils sont d’ailleurs venus se mêler à la foule. Il y avaient des chimpanzés habillés en catcheurs qui réclamaient quelques pièces. La diseuse de bonne aventure m’a prédit une vie pleine de voyages ! Maman n’a pas trop aimé ça, elle voudrait me garder près d’elle pour toujours je crois.

Vivement l’année prochaine !

12/04/2000. Je ne comprends pas. Hier soir, nous sommes allés au cirque avec les parents et Sandrine… Mais on est rentrés sans maman. Quand j’en ai parlé à papa, il m’a lancé un regard noir. Ce matin pareil… J’ai appelé mamie pour lui en parler, elle m’a dit que ça faisait des années que maman était partie mais… C’est impossible ! Je me revois, hier soir, monter en voiture avec elle, on a même parlé de nos fiançailles !

Et les photos ! Elles sont récentes celles avec maman ! J’en ai une qui date du mois dernier, c’est écrit dessus ! Je ne comprends pas ce qu’il se passe. Mais peut-être que j’ai seulement rêvé d’elle ? Peut-être que je prends mes rêves pour la réalité. Depuis le temps qu’elle est partie, elle me manque. J’ai certainement imaginé sa présence…

En tout cas, le spectacle était superbe ! Vivement l’année prochaine !

11/04/2001. Ce soir le spectacle m’a paru sombre… Peut-être parce que je n’y étais qu’avec mon père ? Le son de l’orgue de barbarie me semblait moins gai que les années précédentes. Tout le reste était parfait mais quand le magicien a coupé en deux son assistante et qu’elle a hurlé, j’ai frissonné. J’ai vraiment cru que cette fois il y avait un soucis et qu’il l’avait blessée… Heureusement, son sourire ensuite, et la revoir debout en un seul morceaux, m’a fait passer cette sensation mais j’étais mal à l’aise.

J’ai vu Sandrine avec son nouveau copain aussi… J’ai eu envie de les étriper, de les donner à manger au tigre ! Ils se pavanaient, main dans la main, faisant semblant de ne pas me voir… Et ce pauvre tigre avait l’air un peu fluet, ça lui aurait fais du bien de croquer deux imbéciles. Quoi que… Ils l’auraient peut-être empoisonné pauvre bête. Du coup, je suis parti sans même passer par la diseuse de bonne aventure et sans donner de pièce aux chimpanzés qui passaient parmis nous habillés en moines et bonnes sœurs…

12/04/2001. C’est étrange, la supérette était fermée. Je suis certain d’y être passé hier, je suis sûr que le gérant était hier soir au cirque, et là c’est fermé, il n’y a même pas de panneau pour dire qu’il est malade. Ça m’a rappelé l’année dernière. Je n’arrive d’ailleurs plus à savoir si ma mère a disparu au cirque elle aussi, ou si elle était vraiment partie depuis longtemps. Mes idées s’embrouillent à ce sujet et là, ça me fait le même effet. Quand je suis allé chez lui, sa femme m’a dit qu’il était mort depuis trois ans déjà et que le magasin était fermé depuis… Mais ça n’a pas de sens… Je ne comprends pas. Ce n’est pas normal ! Des gens disparaissent quand ce cirque vient et personne ne voit rien ! Pourtant ce n’est pas rien ! Comment font-ils ? Et que faire… ? Le cirque disparaît toujours après le spectacle et… Je ne sais pas, mes idées ne sont pas claires, des souvenirs contradictoires se bousculent et tourbillonnent dans ma tête… Ça me fait peur, il se passe forcément quelque chose mais quoi ? Et comment le prouver ? Et si c’était moi qui me faisait des idées ? Peut-être que je deviens fous ? Peut-être que je suis dépressif et que je perds tout mon bon sens ? Peut-être que ça vient de ma rupture avec Sandrine et du manque de ma mère ? Je ne sais pas… Je ne sais plus, je ne comprends plus le monde qui m’entoure. La sérénité de tous face à ces disparitions me dépasse. Peut-être y en a-t-il eu d’autres les autres années aussi ?

24/06/2001. J’ai fais une petite recherche sur internet et aux archives de la bibliothèque. Je n’ai rien trouvé sur des disparitions. Rien du tout ! Seul le nom du journaliste qui fait chaque année un article sur la venue du cirque change de temps à autre mais ça n’a peut être rien à voir. En tout cas, tous les ans, l’article est élogieux et surtout, incroyablement ressemblant à l’article de l’année précédente. En gros, je n’ai rien appris ! Seul point positif, la bibliothécaire est très mignonne. Elle s’appelle Nathalie.

11/04/2002. Cette fois j’en suis sûr, il se passe quelque chose d’anormal ! Je suis allé au cirque avec mon père et Nathalie ! J’en suis certain ! J’ai encore nos trois billets d’entrée dans la poche ! Sauf qu’en rentrant, Nathalie n’était plus là ! Je ne m’en suis rendu compte qu’en arrivant à la maison ! Je suis tout de suite retourné au cirque bien sûr mais ils avaient déjà plié bagage et disparu ! Comment ont-ils fait aussi vite ? Où est ma fiancée ?

Bien sûr, mon père me soutient mordicus que nous n’y sommes allés que tous les deux ! C’est… Je suis… C’EST IMPOSSIBLE ! J’ai nos trois places ! TROIS PLACES !!!! Je ne sais pas ce qu’il se passe mais je ne vais pas laisser passer ça cette fois-ci. Je dois savoir ! C’est vrai que maintenant je m’embrouille un peu et je doute d’y être allé avec elle, mais… Les billets d’entrées sont pourtant une preuve tangible !

28/05/2002. J’ai épluché les archives un peu plus attentivement, ce cirque vient tous les ans depuis 1926 ! Les photos montrent exactement la même équipe ! Les mêmes costumes en tout cas… Bon, les visages ne sont pas nets, ils sont même carrément flous mais les costumes identiques à la paillette près! Ça fait un effet très bizarre, même si je sais bien que ça ne peut pas être les mêmes…

Bon enfin sinon je suis sur leur piste. Ils ne sont pas difficiles à tracer en fait, les gens se souviennent bien d’eux partout où ils passent. S’ils ne savent pas où ils vont ni d’où ils viennent, mais il me suffit de suivre leurs traces dans les journaux et sur internet. Chaque fois ils ont droit à une page entière et à des articles élogieux! Je vais bien finir par les trouver et savoir enfin la vérité ! Quoi qu’il se passe, c’est étrange et ça doit s’arrêter !

11/08/2002. Je les ai retrouvés ! Ils se produisent ce soir ! Je ne me souviens plus où je suis car je n’ai pas arrêté de voyager ces derniers temps… Un pays slave mais je ne sais plus lequel. En tout cas, le cirque est là. Je vais rester à l’extérieur et les surveiller. Je les verrai sous un autre angle et si quelqu’un sort du chapiteau pendant le spectacle, je le verrai forcément. Je saurai ce qu’ils font ! Les gens seront bien forcés de me croire !

12/08/2002. Non… NON ! C’est impossible ! Je me suis endormit ! Pourtant je n’étais pas fatigué ! J’étais sur un banc face au chapiteau, j’étais rempli de café, prêt à veiller et… Je ne me souviens pas. Je me suis réveillé à l’instant, sur le même banc, le cirque a disparu. Il n’y a même plus de trace de leur passage !

Et ces cauchemars ? Est-ce eux qui me les ont infligés ou est-ce l’angoisse qui me les a créés ? Je ne sais pas mais ils étaient terribles !

J’errai dans ce cirque, seul, et tout était noir. Le chapiteau semblait dans un état lamentable, sa toile s’écroulant par endroits pour dévoiler les armatures pareilles à un squelette… A l’intérieur, ces acrobates aux écailles bleus et aux yeux trop écartés et globuleux qui me regardaient avancer et tendaient leurs mains palmées vers moi ; Le magicien au visage mort qui faisait léviter son assistante au dessus d’un brasier immense ; Cet atroce monsieur Loyal aux yeux vides et noirs qui ne faisait que psalmodier des mots incompréhensibles ressemblant parfois à d’anciennes langues, parfois à de simples gargouillis ; Ces clowns, maudites créatures aux joues ouvertes sur des sourires monstrueux et carnassiers dévoilant d’affreuses dents pointues. L’orgue de barbarie jouait une mélodie stridente et dissonante qui semblait faire vibrer tout l’air. Quand je suis sorti, les chevaux dévoraient quelqu’un qui se débattait sous les yeux de la voyante… Ses yeux, elle en avait sur tout le pourtour de la tête et ils semblaient tourner sans cesse et pourtant ils semblaient tout aussi fixes. C’était terrifiant ! Et si réel… J’en ai encore le cœur qui bat la chamade.

Mais peu importe, je ne peux pas interroger les gens je ne comprends pas leur langue et ils ne parlent pas anglais ! Je… Je suis un imbécile ! Je m’en veux tellement de m’être endormit ! Je dois repartir à leurs trousses ! Vite ! Des gens sont peut-être en danger !

11/01/2003. Cette fois c’est bon ! Je suis je ne sais où en Scandinavie et j’ai retrouvé le cirque ! Je ne me ferai pas avoir! Je vais aller au spectacle et je verrai tout ce qu’ils font ! Je ne me laisserait pas subjuguer par leurs numéros maléfiques ! Je verrai forcément le moment où ils viennent dans le public pour kidnapper un spectateur ! Je les guetterai et là, LA, je les dénoncerait ! Je suis sûr de moi cette fois ! Je sais que je vais y arriver !

12/01/2003. C’était une soirée affreuse. Je ne trouve pas les mots pour décrire une telle horreur. Je n’ai jamais été doué pour écrire mais je dois absolument parler de ce que j’ai vu, c’est bien trop immonde.

Tout d’abord, en arrivant, j’ai été choqué par l’odeur. Ça sentait le sucre comme toujours, mais derrière cette odeur, on pouvait sentir aussi quelque chose comme… Cette odeur de fruits pourris que l’on sent parfois près des vergers laissés à l’abandon. L’orgue de barbarie était strident et jouait quelque chose d’atroce, on aurait dit des cris d’enfants qui s’amplifiaient et s’amenuisaient, comme au rythme d’une respiration maudite! Les jongleurs et les cracheurs de feu avaient tous l’air… Je ne saurai pas dire… Amorphes, on aurait dit des marionnettes, leurs gestes étaient saccadés, disgracieux, j’ai même eu l’impression que l’un d’eux, perché sur des échasses, crachait du feu sans cracher d’essence sur sa flamme ! Et leurs yeux… écartés et globuleux… J’en frémis encore tant ils étaient monstrueux. Je n’ai pas osé entrer dans la tente du freak-show, en temps normal il est déjà impressionnant, là, je n’ose pas imaginer les horreurs que j’aurai pu y voir…

Quand le spectacle à commencé, j’ai été estomaqué, les trapézistes étaient tellement… Je ne trouve pas de mot pour décrire cette sensation. Ils étaient hideux ! Leur peau semblait grise, écailleuse, gonflée par endroits comme celle des cadavres laissés dans l’eau trop longtemps… La contorsionniste était encore plus sinistre, son corps était tellement maigre, sa peau si pâle qu’on avait presque l’impression de voir ses os à travers et à chaque mouvement qu’elle faisait, d’horribles craquements se faisaient entendre. J’ai même cru un instant voir sa nuque se briser alors qu’elle se pliait sur un ballon. Elle s’est affaissée, ses yeux sont devenus fixes et ternes mais elle a continué dans cet état…

Les jongleurs semblaient moins effrayants mais, que dire quand l’un d’eux a raté son geste et s’est transpercé le ventre de son sabre ? Personne ne semble pourtant l’avoir remarqué ! Les spectateurs avaient l’air ravi ! Il a continué à jongler ainsi, son sang noir se répandant au sol, ses collègues ne bougeant pas le petit doigt. Et le magicien, cet immonde découpeur de femme ! Ce n’est pas un cri que pousse son assistante, c’est un hurlement terrible de douleur et de peur. On pouvait l’entendre se débattre et cogner les parois de la boîte de bois et le sang sur la lame de la scie qui se répandait lentement au sol, sur la sciure souillée de la piste, le craquement des os tranchés semblait si réel. Mais pourtant, elle était ensuite là, debout face à nous dans sa robe noire moulante, souriant, ou plutôt, nous offrant un rictus désagréable.

Je n’ai pas de mot ensuite pour décrire l’indicible horreur que m’ont infligée les clowns. Ils étaient comme dans mon cauchemar ! Leur joues avaient été découpées dans une sorte de sourire qui dévoilait leur mâchoire aux dents acérées, leur langue bifide, leurs yeux étaient énormes et sur leur cou, semblaient s’ouvrir des branchies, à moins que ce ne fussent que des entailles dans leur chair. Je me souviens avoir hurlé, que les gens m’ont regardé, puis je suis sortit. Comment rester plus longtemps dans cette ambiance atroce ? Comment affronter plus longtemps et sans perdre la raison les horreurs qui se meuvent sous cette toile rouge et noire, sous ce squelette d’acier qui la soutient ?

A l’extérieur, la diseuse de bonne aventure m’a rejoint. Son visage était si vieux, ses yeux blanchis par la cataracte, et ses dents inexistantes. Elle me saisit la main et sa peau me sembla glaciale, comme celle d’un mort. Je me souviens parfaitement de ses mots : « Mon jeune ami, peut-être comprendrez-vous enfin la prochaine fois ? Nous serons en Irlande… » Je ne sais pas ce qu’elle a voulu dire. Mais je serai moi aussi en Irlande !

11/02/2003. Je suis prêt. Le cirque s’est installé dans un petit village perdu sur une île et je suis prêt. Fin prêt ! Cette fois, je ne cèderai pas à mes peurs puériles. Ce que j’ai vu, ou cru voir, ne peux pas être réel. C’est impossible ! Une telle chose ne peut exister sur notre monde ! Je percerai à jour leur mascarade et je montrerai à tous par quels stratagèmes ils nous envoûtent pour parvenir à leurs fins, pour kidnapper des gens et effrayer ceux qui tentent d’enquêter sur leurs crimes.

Pourtant, je ne peux m’empêcher de ressentir de la peur. J’ai beau savoir que c’est impossible mais… Et si c’était réel ? Non, bien sûr, ça ne l’est pas, mais l’angoisse me ronge malgré tout. Les images de ce que j’ai vu le mois dernier me hantent encore. Ces sons, ces voix, ces odeurs… C’était atroce.

Mais ça y est, le cirque ouvre ses portes, j’entends déjà, presque recouvert par le bruit des vagues toutes proches, le son de l’orgue de barbarie. La prochaine fois que j’écrirai ce sera pour triompher et montrer à tous que j’avais raison, que ces circassiens ne sont qu’une bande de criminels. Je suis navré pour le fils du gérant de l’hôtel où je loge car ça va très certainement gâcher sa soirée et peut-être briser ses rêves, mais je dois leur montrer à tous que des gens disparaissent !

12/02/2003. Mon papa m’a ramené un joli cahier qu’il a trouvé dans une chambre avec des affaires. On se rappelait même pas qu’on avait un client ! J’ai pas tout lu parce que c’est trop nul ! C’est vrai ! C’est n’importe quoi ! Le cirque était trop cool hier soir ! Ça sentait bon les pralines et le nougat et le petit singe du monsieur avec son orgue était trop mignon ! Le spectacle était tellement bien que j’ai pas pu détacher mes yeux des numéros ! La contorsionniste est venue me faire un bisou après. Elle est belle la contorsionniste. Et j’ai pu visiter la ménagerie et caresser l’éléphant ! Vivement l’année prochaine d’y retourner avec papa et maman !

12/02/2004. Cette année, le cirque c’était encore super beau ! J’ai adoré ! Les monstres dans la tente m’ont un peu fait peur mais j’ai bien aimé quand même ! A la fin du spectacle, la belle dame rousse m’a fait monter sur un de ses chevaux ! Ils sont grands mais j’ai même pas eu peur!! Vivement l’année prochaine qu’on y retourne avec maman !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s